Avis d'experts Tout public
Partagez cet article

Quel est l’impact de l’introduction de rongeurs dans un environnement où ils ne sont pas naturellement présents ?

Les rongeurs peuvent avoir des impacts directs et indirects sur les espèces indigènes, en fonction de divers facteurs tels que les rongeurs spécifiques concernés, leurs densités de population et les écosystèmes qu’ils habitent.

Voici quelques façons dont les rongeurs peuvent affecter les espèces indigènes :

Compétition pour les ressources :

  • Les rongeurs entrent souvent en compétition avec les espèces indigènes pour des ressources limitées telles que la nourriture, les sites de nidification et l’habitat. Si les rongeurs ont un accès abondant à ces ressources, ils peuvent supplanter les espèces indigènes, ce qui entraîne une diminution de la disponibilité des ressources pour les espèces indigènes.

Prédation sur les espèces indigènes :

  • Certains rongeurs, en particulier les espèces envahissantes comme les rats, peuvent s’attaquer aux oiseaux, reptiles et amphibiens indigènes, ainsi qu’à leurs œufs. Cela peut avoir des conséquences négatives importantes sur les populations vulnérables, en particulier sur les îles ou dans les écosystèmes isolés où les espèces indigènes n’ont peut-être pas développé de défenses efficaces contre les prédateurs rongeurs.

Altération de l'habitat

  • Les rongeurs peuvent modifier les écosystèmes en creusant des trous, ce qui peut avoir un impact sur la structure du sol, la végétation et la disponibilité d’habitats appropriés pour d’autres espèces. Ces altérations peuvent indirectement affecter les espèces indigènes en modifiant l’environnement physique dont elles dépendent.

Transmission de maladies

  • Certains rongeurs, tels que les rats, les souris et les écureuils, peuvent être porteurs de maladies et les transmettre aux espèces indigènes. Cela peut entraîner un déclin des populations, voire des extinctions locales, en particulier si les maladies introduites sont nouvelles et que les espèces indigènes n’ont pas d’immunité naturelle.

Perturbation de la dynamique de l'écosystème

  • Lorsque les populations de rongeurs atteignent des densités anormalement élevées, elles peuvent perturber l’équilibre naturel des écosystèmes. Cette perturbation peut affecter les interactions entre les espèces indigènes, y compris les relations prédateurs-proies et les interactions plantes-animaux, ce qui peut entraîner des effets en cascade dans l’ensemble de l’écosystème.

Il est important de noter que tous les rongeurs n’ont pas un impact négatif sur les espèces indigènes. De nombreux rongeurs indigènes jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes (Evrard et al., 2017), comme la dispersion des graines et le cycle des nutriments L’impact des rongeurs sur les espèces indigènes varie en fonction des circonstances spécifiques et du contexte écologique. Les efforts de conservation se concentrent souvent sur la gestion des rongeurs envahissants et l’atténuation de leurs impacts sur les écosystèmes et les espèces indigènes.

Autres articles sur le même sujet
Contrôler le froid arrive les rongeurs aussi
15 novembre 2021

Automne : le froid arrive, les rongeurs aussi !

A l’automne, les humains rentrent chez eux pour profiter de la chaleur de leur intérieur. Les rongeurs font de même …

Temps de lecture : 3 min Nombre de vues : 1423
Lire la suite
Curiosité
23 avril 2020

Les rats sont-ils utiles ?

Les rats, la plupart du temps traités comme des indésirables, savent se rendre utiles.

Temps de lecture : 4 min Nombre de vues : 17099
Lire la suite
Contrôler RATdanslesruesenville
8 décembre 2020

Prolifération des rats : ce problème sanitaire engendré par le confinement

Pendant le confinement, les rues se sont vidées et ont été délaissées par les humains… mais pas par les rats.

Temps de lecture : 3 min Nombre de vues : 3535
Lire la suite