Santé
Partagez cet article

Pourquoi les maladies transmises par les rongeurs risquent d’augmenter ?

Le réchauffement climatique, l’augmentation des eaux stagnantes due à l’artificialisation des sols, la concentration des populations dans les villes, la promiscuité grandissante entre l’homme et les rongeurs… Des faits avérés qui ne sont pas sans conséquence sur le risque d’augmentation des maladies transmises par les rongeurs.

Exemple concret : En France, le nombre de cas de leptospirose a doublé depuis 2014

Fréquente dans les zones tropicales, la leptospirose gagne du terrain en Europe. En France métropolitaine, son incidence a doublé depuis 2014, passant de 300 à 600 cas par an. Cette augmentation rapide alerte épidémiologistes et chercheurs qui considèrent cette maladie (ré)émergente comme un véritable enjeu de santé publique.

Réchauffement climatique, urbanisation croissante et sports à risque

Selon les scientifiques, l’augmentation du nombre de cas de leptospirose humaine est due à plusieurs facteurs :
– Le réchauffement climatique et l’augmentation des pluies qui favorisent la survie du leptospire (la bactérie responsable de la leptospirose) dans l’environnement.
– L’augmentation des inondations qui favorisent les contacts avec la bactérie.
– L’augmentation des pratiques de sports de loisirs en eau douce (comme le triathlon et le canoë-kayak) qui favorisent le contact avec une eau contaminée.
– L’urbanisation croissante et l’augmentation des déchets qui favorisent la multiplication du nombre de rats.

Les rats, porteurs de la leptospirose et également de superbactéries

« Le problème, c’est que les rats aussi sont un réservoir potentiel de bactéries résistantes aux antibiotiques », explique Amélie Desvars-Larrive, vétérinaire-épidémiologiste à l’Université de médecine vétérinaire de Vienne (Autriche). « Pour comprendre ce phénomène, il faut savoir qu’une partie des résidus d’antibiotiques utilisés pour la santé humaine se retrouve excrétée dans les égouts. Dans ce formidable bouillon de culture, les rats se retrouvent en contact avec des bactéries qui s’échangent leurs gènes de résistances, ce qui favorise la création de bactéries super-résistantes. En sortant des égouts, les rats excrètent à leur tour ces superbactéries dans l’environnement et peuvent potentiellement contaminer les humains qui vivent à leur contact. Ce cycle de contamination homme-rat-environnement-homme est d’autant plus problématique que ces superbactéries peuvent résister aux carbapénèmes, ces antibiotiques de dernier recours que l’on réserve aux infections les plus sévères », poursuit-elle.

Mais aussi des lanceurs d’alerte

Quand on trouve ces bactéries résistantes chez les rats d’égout, c’est un signal d’alarme. Les rongeurs ont alors une vraie utilité. En capturant régulièrement des rats et en les étudiant, on peut ainsi détecter l’émergence de nouvelles maladies ou la présence de métaux lourds dans l’environnement. Les rats sont de véritables sentinelles biologiques.

Changer notre regard sur la relation homme-animal-environnement

Pour maîtriser la prolifération des rats en zones urbaines, l’épidémiologiste recommande d’entretenir les jardins (les rats aiment les jardins peu entretenus), de limiter la présence des déchets , d’éduquer les populations et de développer une lutte intégrée où habitants et acteurs de la ville travaillent de concert pour signaler la présence de rongeurs et intervenir rapidement. Elle nous invite également à adopter une approche « One Health » (une seule santé) qui permet de prendre conscience que la santé humaine est étroitement liée à celle des animaux et des écosystèmes. « En agissant sur chacun des éléments du tryptique animal-environnement-homme, on peut ainsi créer des cercles vertueux afin de préserver la santé de tous dans un contexte d’urbanisation croissante », dit-elle.

Autres articles sur le même sujet
Santé
5 mars 2020

Peut-on attraper des maladies avec les rongeurs ?

Les rongeurs peuvent être porteurs de maladies, le risque de transmission à l’Homme existe...

Temps de lecture : 5 min Nombre de vues : 2095
Lire la suite
Santé ELEVEUR
7 mars 2022

Quels sont les métiers les plus exposés à la leptospirose ?

Les égoutiers ne sont pas les professionnels les plus touchés par la leptospirose …

Temps de lecture : 4 min Nombre de vues : 656
Lire la suite
Curiosité PROLIFÉRATION RONGEURS POULAILLER COMPOST
5 mai 2020

Poulailler, compost : comment limiter l’infestation de rongeurs

Les aménagements écologiques dans les habitats augmentent le risque d’invasion par les rongeurs ...

Temps de lecture : 4 min Nombre de vues : 1575
Lire la suite